Pin-up ronde et glamour, découvrez la sublime Jenny Rieu

Une Interview par Solène.

Jenny-rieu-lingerie-dita

Originaire de Paris, Jenny Rieu est journaliste et mannequin grande taille, passionnée par la mode rétro et la très belle lingerie. Elle vit aujourd’hui à Los Angeles, faisant de sa passion son métier. Ses plus de 80 000 followers la suivent quotidiennement dans ses déplacements et ses shooting photos. L’équipe Glamuse est allée à sa rencontre.

Parle-nous de toi Jenny, quel est ton parcours ? Comment as-tu été propulsée dans l’univers de la lingerie et pourquoi ?
Mon parcours est assez atypique : j’ai débuté ma carrière à l’âge de 20 ans comme co-animatrice d’une émission sur Fun TV, une chaîne câblée française. J’ai par la suite fait de nombreuses figurations avant de partir pour Barcelone où j’ai travaillé quelques temps pour un magazine à destination des expatriés anglo-saxons. Après ça, j’ai pris mon envol pour les Etats-Unis afin d’intégrer l’American Academy of Dramatic Arts de New York. Passionnée par les arts de la scène et le chant depuis toute petite, j’ai eu la chance de monter et produire mon propre spectacle de cabaret plusieurs années après, en 2010, à Los Angeles : « The lady In Red ».

Je suis alors follement tombée amoureuse de l’esthétique rétro et des tenues de scène vintage. Au fil des années et de fantastiques rencontres,  je me suis faite un nom au sein de la communauté pin-up et je suis devenue mannequin rétro grande taille. Un style de mannequinat assez unique et spécifique que je me suis moi-même façonné. Au départ, je me suis associée avec des marques de vêtements d’inspiration 40’s et 50’s pour assurer leur promotion sur les réseaux sociaux. Progressivement, mon envie de me lancer dans l’aventure du mannequinat lingerie est devenue une évidence. J’ai longtemps hésité par peur de me faire juger, jusqu’au jour où… Je collabore depuis avec de nombreuses marques de lingerie grande taille et « full bust ». Je suis également chroniqueuse de la rubrique « Pin-me up » sur thelingeriejournal.com.


Que représente la lingerie féminine pour toi ? Est-ce plutôt un instrument de séduction, un accessoire de mode, un moyen pour gagner de la confiance en soi…?

La lingerie féminine est pour moi le symbole de la découverte de ma féminité, de mon sex-appeal et de ma confiance en moi. Elle peut être utilisée pour séduire l’autre, mais à mon avis, il s’agit avant tout de me faire plaisir et d’avoir l’opportunité de créer un univers visuel qui m’est propre.

Nous sommes en 2018, ère où la culture du « body positive » est en pleine effervescence dans beaucoup de pays occidentaux et où les femmes veulent célébrer leur corps et leur féminité pour elles-mêmes avant tout. Aux États-Unis, nous assistons à une vraie révolution de la mode des courbes et il y a maintenant une plus grande représentation en terme de variété de morphologies dans les médias.

Il est vraiment essentiel pour moi aujourd’hui d’endosser le rôle de porte-parole pour la diversité. Par le biais de mes réseaux sociaux et ma chronique, les femmes en recherche de jolis sous-vêtements à leur taille peuvent trouver un peu d’inspiration. La lingerie est devenue à mes yeux bien plus qu’un accessoire de mode, elle fait partie de mon quotidien. J’aime aussi l’inclure dans mes tenues de tous les jours.

Qu’est-ce qui te plait dans l’esthétique vintage et dans la lingerie rétro ?

Ce que j’aime tant, c’est que cela va à tout le monde ! Peu importe la taille et l’origine, il s’agit avant tout d’un style classique, élégant et nostalgique. En tant que femme ronde, je trouve qu’il n’existe pas d’univers qui m’aille et me corresponde aussi bien. J’aime le côté cinématique et bien exécuté que l’on retrouve encore et toujours dans la lingerie rétro. Les jupes crayons, les bustiers, corsets, culottes taille haute et autres bas mi-cuisse.. Il n’y a rien de plus glamour et sexy sur un corps voluptueux.

Les magazines rabâchent sans cesse qu’il faut à tout prix perdre des kilos avant l’été, pour être prête pour la plage. Ça m’exaspère parce que ça perpétue des stéréotypes inaccessibles pour beaucoup de femmes, qui ne font pas, ne peuvent pas ou ne veulent pas une taille 34. La lingerie et l’esthétique rétro a tendance à embrasser les formes et à les mettre en valeur. Il s’agit d’une véritable célébration de notre féminité. Cela a quelque chose de très positif.


Comment as-tu découvert Glamuse.com ? 

J’ai eu la chance de rencontrer à plusieurs reprises Dita Von Teese à Los Angeles au fil des ans. Elle représente pour moi, avec Ashley Graham pour le curve modeling, de véritables icônes du monde glamour rétro moderne.  Un crédo : la liberté d’être femme sans pudeur.

Suivant Dita sur ses réseaux sociaux, j’ai appris au travers de ses publications que sa collection de lingerieétait disponible sur Glamuse.com où je me suis offert l’une de mes pièces favorites, dont je ne peux plus me passer : Le déshabillé Lamarr Robe.
J’ai par la suite eu l’opportunité de compléter ma tenue avec la nuisette longue Dalhia Noir en m’associant à Glamuse pour illustrer ma rubrique « Pin me Up » parue en juin dernier dans thelingeriejournal.com sur le thème des arts de la scène et des vieux films hollywoodiens.

jenny-rieu-porte-lingerie-dita-von-teese (1)
Jenny Rieu wears Dita Von Teese Lingerie through Glamuse.com Make-up by Beauty Is Life Cosmetics. Photos par Erika Nelly Photography

Ce n’est un secret pour personne, le corps d’une femme change tout au long de sa vie. Comment as-tu appris personnellement à appréhender ces changements ?

Je confirme, le corps d’une femme change tout au long de sa vie. J’ai pendant très longtemps fait une taille 38, pour ensuite faire une taille 40. Mais c’est après m’être expatriée de New York à Los Angeles que je me suis vraiment vu progressivement changer. Aujourd’hui, je fais une taille US 12/14, ce qui correspond à un 44/46 taille française. Le changement n’a pas été évident à appréhender au début, d’autant qu’il est survenu suite à un problème de santé en 2013. Après une opération et des traitements hormonaux pour traiter de multiples fibromes, j’ai alors pris deux tailles supplémentaires. Le volume de ma poitrine a augmenté, mes hanches se sont arrondies et j’ai commencé à avoir un peu plus de ventre. Pour être tout à fait transparente, ça m’a vraiment agacée au début car plus rien ne m’allait. Il a donc fallu que je refasse ma garde-robe. Mais surtout, je ne me reconnaissais plus physiquement. Je continuais à comparer mon corps d’aujourd’hui à celui d’avant, malgré moi. J’ai cependant réalisé que je pouvais continuer à m’entretenir et à faire du sport au moins 4 fois par semaine, et bien sûr manger sainement.

Love your body at any size ❤️ I was shocked when I found the picture on the left in my archives. I thought to myself: did I really look like that 10 years ago? My tummy is the most sensitive topic here. As I revealed it before, I underwent a heavy surgery 3 years ago to remove 12 fibroids. And after that I ended gaining another size. Currently between a size 12/14. I know that I am still working through it, but I also know that I am no longer that girl on the left and that's ok. I am sharing this with you to show you that you should love your body no matter what size. The funny thing is that I have way more confidence today than I ever did over a decade ago. #ownwhoyouare #bodypower #womanhood @allgoodthingstv

A post shared by 🌴 ⚜️𝒜 𝒫𝒶𝓇𝒾𝓈𝒾𝒶𝓃 𝐼𝓃 LA⚜️🌴 (@jennyrieu) on

Je prends donc soin de moi, peut-être même plus qu’avant. Mais j’ai aussi accepté le fait que plus jamais je ne retrouverais une taille 38. Je suis ronde et fière de l’être mais il ne faut oublier que c’est un travail quotidien sur moi-même. Et la meilleur façon pour moi de gérer ces changements physiques est de les accepter tout en maintenant une certaine discipline de vie. Au fil des années, j’ai développé une véritable philosophie d’amour ou « self-love » pour mes nouvelles courbes.


Tu es passionnément engagée dans le mouvement « Body Positive ». En quoi est-ce indispensable pour toi ?

Je suis passionnée et engagée dans le mouvement « Body Positive » car il véhicule un message important d’acceptation de soi-même et de son corps, quel que soit sa morphologie. Notre société adore mettre l’accent sur les kilos en trop, le fait de devoir rester jeune, de ne pas avoir de cellulite ou de vergetures parce qu’elles dévoilent les imperfections de nos corps, etc… Mais en réalité, la majorité des femmes ont des corps différents et imparfaits. C’est ce qui nous rend intéressantes et uniques.

Poppy Field
Collaboration avec la marque de lingerie Curvy Kate – Photo par Jason Kamimura Photography.

Je me souviens qu’étant adolescente, j’achetais des magazines féminins et je voyais toujours le même type de mannequin en couverture. Grande, mince et blonde. La jeune femme était belle à tomber mais elle ne me ressemblait pas. Aujourd’hui encore, c’est le critère de beauté le plus mis en avant dans les médias et je trouve cela particulièrement redondant. Cependant, avec la révolution « Body Positive » nous voyons enfin des femmes rondes telles qu’ Ashley Graham, Tara Lynn et Sabina Karlsson en couverture de magazines comme Elle, Vogue ou Glamour. Et je pense que nous avons besoin d’avoir plus de diversité dans les médias car cela fait du bien au moral et met à mal les clichés. Pour moi il est indispensable que la petite fille de la génération suivante puisse s’identifier quand elle regarde une série à la télévision ou lorsqu’elle feuillette un magazine.

C’est véritablement un sujet qui me tient à cœur car j’ai souffert de ce manque de représentation lorsque j’essayais de devenir comédienne. J’adorerais aussi voir plus de femmes rondes au cinéma, mais il semble que cela reste difficile.


Ton mot de la fin ?

Merci de m’avoir accordé cette interview. J’adore Glamuse.com et la sélection de lingerie que vous y proposez.

Vous pouvez me retrouver sur Instagram ou Facebook et pour les bilingues mes rubriques sont sur : http://thelingeriejournal.com/category/opinion-columns/jenny-rieu/
Je souhaite rédiger prochainement mes rubriques en français sur mon nouveau site internet. Je ne manquerai donc pas de vous tenir au courant.

Et merci encore pour ce partage et l’opportunité de m’exprimer sur un sujet qui me passionne !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s